Carnet de voyage 2018: Comment j’ai déboulé jusqu’à l’Ouest?

Cher lecteurs et lectrices, voici mon billet donnant suite à mon introduction à l’Ouest Canadien.

Partir en voyage ça débute par faire le choix de partir en voyage. Si ton environnement ne te permet pas de faire le choix et que tu as envie de voyager, organise ton environnement pour avoir le choix, c’est aussi simple. Si ton environnement te permet de voyager, let’s fucking do it, mais ne soit pas aussi irresponsable que je l’ai été… Fais les bons choix pour avoir l’expérience de ta vie !

Mise en contexte

2017-2018 fût ma première année de cégep, j’étais étudiante au Cégep à Saint-Georges de Beauce en éducation spécialisée. Ma première session a été un échec autant au niveau scolaire qu’au niveau travail puisque je n’avais aucun contrôle de moi à aucun niveau. Bref, j’étais sans emploi depuis le début de l’hiver.

Opportunité

En février, je reçois un texto d’Alison, elle m’annonce son départ dans l’Ouest au début l’été, sans date de retour ; elle souhaite essayer le picking de cerise. (Nous avons tous des préjugés sur l’Ouest. Sans but précis autre que découvrir, je lui demande si je peux l’accompagner. Par la suite, nous avons débuté la préparation de notre voyage, notre premier voyage.

Préparation

Le lendemain davoir choisi de partir en voyage, j’ai trouvé 2 emplois à temps plein qui vont financer mon voyage. La fin de l’école, annonce le début de l’été. J’avais pour objectif de travailler 60h /sem dans le but d’économiser 3000 $ pour notre voyage. Alison fait de même à son boulot. Le début de l’été et nos heures de travail annoncent également le début de la débauche. On sort pratiquement tous les soirs à la Ninkasi. Quel est votre bar préféré que vous ne pouvez résister afin d’échapper au quotidien ? Chaque matin est une bataille pour aller travailler : principale raison pourquoi je quitte mon emploi matinal en me disant que j’aurai assez d’argent pour mon voyage. J’ai beaucoup d’admirations pour Alison qui n’a pas manquer une seule fois au boulot.

Dérapé une semaine avant son voyage ça ressemble à quoi ?

Dans les alentours du 11 juillet, j’ai eu une dérape. J’ai dérapé entre l’alcool, l’extasie, la beauté de Québec et les plaisirs d’été. Un matin, j’ai même décidé de quitter mon dernier emploi sans regarder, j’avais combien d’économiser. Pourquoi j’ai évité de regarder ? Je savais que j’étais loin du compte… Mais, sur le point d’avoir 18 ans, j’ai perdu de vue mon objectif, je souhaitais seulement avoir du plaisir et de la liberté. lol. Toujours en dérapage, le wknd avant mon départ, je suis allée jusqu’à financer mon voyage en « vendant » de l’extasy (Puisque ce n’est pas une faute mineur, je tiens à préciser que j’ai largement compris l’erreur, il y a un moment déjà, et qu’elle ne se reproduira pas.) au beach party annuel de Thunder.

Comment avons-nous déboulé maladroitement les dernières marches en direction de l’Ouest, je vous invite à vous abonner et lire la suite de cet article. (Est-ce maladroit de perdre son téléphone portable dans la plus grande ville du Qc le jour de son départ ? teaseeeee)

Suite à ce billet, ce n’est pas tout de faire le choix de voyager, il faut s’y préparer sérieusement. Nous devons faire les bons choix jusqu’à notre départ afin d’avoir l’expérience de notre vie ! Avez-vous le choix de voyager ? Avez-vous un emploi qui vous permet de partir en voyage ? Êtes-vous responsable ou irresponsable niveau argent ? Avez-vous déjà eu une dérape ? Avez-vous déjà perdu votre téléphone avant un voyage ?

Carnet de voyage 2018: Introduction à l’Ouest Canadien

Il y a un an, en Juillet 2018, je visitais l’Ouest Canadien dans le but d’y vivre. Suite à notre voyage, Alison et moi avons reçu une tonne de questions d’inconnu qui nous demande : « Comment vous avez décidé l’Ouest ?  » ; « Est-ce que tout le monde peut le faire ?  » ; « Combien d’argent avez-vous économisé ?  » ; « Combien de temps avez-vous économisé ?  » ; « Comment on fait pour aller dans l’Ouest ?  » ; « C’est où qu’on dort ?  » ; « Comment on fait pour travailler dans l’Ouest ?  » ; « C’est quoi vos conseils de voyageuse ?  » ; « C’est quoi vos conseils de pouceuse ?  » ; « Comment vous avez trouvé le courage ?  » ; etc.

Pour être honnête avec vous, j’ai répondu à pratiquement personne. Pourquoi ? J’étais perdue, mêlée dans mes pensées, je ne savais pas quoi répondre à ce moment. Je n’étais pas certaine d’avoir vécu à 100 % cette expérience donc d’avoir ma place pour répondre à toutes vos questions.

Aujourd’hui, avec du recul, je considère que j’ai vécu à 100 % l’expérience de l’Ouest à ma manière. Je ne me suis pas seulement contenté d’y aller et de revenir, j’y ai habité 6 mois et j’ai vécu une shitload d’expériences, positives et négatives. Celles-ci m’ont permises de grandir en tant que jeune femme, voyageuse et également en tant qu’humain !

C’est pourquoi, ce blog me servira de carnet de voyage, j’aimerais immortaliser mes souvenirs, vous apprendre des choses, faire le point sur moi-même et vous partager cette merveilleuse expérience.

Mes articles suivants traiteront des points suivants et bien plus :

Je vous invite grandement à vous abonner à mon blog afin d’être à jour de mon nouveau contenu. N’hésitez pas à laisser en commentaire vos questions, opinions et expériences personnelles, c’est ce qui me permetteras de vous offrir du contenu à votre image!

Camille xx

Don’t try

Un jour, j’ai eu cette idée de projet, aujourd’hui, je vous l’introduis maladroitement.

Je pense souvent aux adultes qui attendent toute leur vie pour réaliser leurs projets ou leurs rêves… Un article à suivre à ce sujet. J’exagère probablement  » toute leur vie « , je veux dire cette période : du jour que tu finis l’école secondaire (16 – 17 ans) jusqu’à ta retraite(50 – 60 ans)… C’est ce que j’observe autour de moi : la majeure partie des gens procrastinent la majeure partie de leur vie pour se réaliser, s’accomplir et concrétiser leurs rêves. En ce sens, tous pour diverses raisons personnelles:

Pour ma part, j’ai beaucoup, selon moi, énormément procrastiner à débuter ce projet. Disons que j’ai tardé à me poser les questions suivantes…

Anecdote : (La majeure partie de mon secondaire, je m’isolais des autres à la bibliothèque. Quand j’étais pas à l’extérieur à fumer des clopes lol, À ce moment, je n’avais pas encore eu la piqûre pour la lecture. J’avais plus la piqûre pour leurs divans lol, J’allais sur Internet faire des recherches personnelles.) En secondaire 5, un midi, j’ai cherché des questions existentielles. J’ai trouvé une page qui présentait 45 questions. Je les ai toutes retranscrites sur une feuille lignée dans un duo-tang en me laissant de l’espace pour répondre. La première question suit :  » Qui es-tu ?  » J’y aie pensé quelques minutes. J’ai écrit :  » Je suis Camille, 16 ans. «  Fuckoff. Puis, j’ai passé à la suivante. Je me souviens de m’être dit qu’en répondant aux 44 questions qui suivent, j’y trouverais peut-être la réponse. En mai dernier, j’ai retrouvé ce fameux duo-tang, assez plissé, mais toutes les feuilles y étaient encore. Respectueusement, mon amoureux s’est bien foutu de ma gueule quand il a vu toutes les lignes blanches en dessous de la première question et la plupart des questions. Je semble toujours incapable d’y répondre. À suivre.

Pourquoi procrastiner ? Je suis anxieuse. Puisque, je savais que je devrais m’ouvrir entièrement si je veux que le tout fonctionne. M’ouvrir entièrement au monde entier. Être moi-même. Être moi-même devant le monde entier.  Êtes-vous vous-même devant le miroir ?  Êtes-vous vous-même dans votre famille à la maison ?  Êtes-vous vous-même avec vos amis ?  Êtes-vous vous-même au boulot, à l’école ou même dans la rue entourez d’étrangers ? Yep, voilà où j’en suis arrivée: Je n’avais jamais été moi-même ou rarement.

Quelques mois plus tard, me voilà! Mon problème de procrastination n’est toujours pas résolu. Pourquoi ? Comment présenter qui je croyais être et qui je suis actuellement au monde entier ? Comment être moi-même devant le monde entier ? Puisque, expliquer qui je suis en live inclurait toutes mes expériences du passé. Les expériences positives ou que je croyais être positives et les expériences négatives ou que je croyais être négative mais quand j’y repense la majeure partie étaient réelement négative et ça me va comme ça. Vous voyez où je veux en venir ? C’est un putain de long processus de cheminement que j’essaie de vous expliquer en quelques lignes. Au sujet de ce cheminement pour get over ma procrastination, la solution est toute simple : « Camille, Stop giving a fuck about what others think. »  À suivre

P.S. : je vous invite fortement à participer à mon article en laissant un commentaire ou en répondant au sondage lié à ce billet.

Camille xx

Mountains do not rise without earthquakes.

 »Now, everytime I witness a strong person, I want to know: What darkness did you conquer in your story? Mountains do not rise without earthquakes. »

-Katherine Mackenneth

Bientôt en ligne!!!

Bonjour!! Je travaille actuellement à vous créer du contenu de qualité qui est sincère, franc et enthousiate ! Abonnez-vous afin d’être en première place quand je partagerai mes premiers articles. N’hésitez pas à laisser en commentaire toutes les questions, les opinions et les sujets qui vous passent par l’esprit. Merci énormément de votre patience.

Camille xx