Carnet de voyage 2018: But et objectifs

Cher lecteurs et lectrices, voici mon billet concernant l’importance d’avoir un but et des objectifs en voyage, la suite de mon Carnet de voyage 2018.

Un jour, Alison m’a demandé de décider pourquoi je souhaitais l’accompagner dans l’Ouest. En d’autres mots, mon but.

Pourquoi déterminer un but?

On peut déterminer un but pour diverses raisons ;

  • donner un sens à notre aventure et savoir pourquoi on se lève chaque matin pour aller économiser pour celle-çi ;
  • pour s’assurer que c’est réellement notre choix et non par influence de ceux qui nous entoure ;
  • pour rester motiver ;
  • pour se prouver qu’on est capable d’atteindre nos buts ;
  • pour réduire le stress avant le voyage ;
  • pour gagner du temps et de l’efficacité lors de nos déplacements ;
  • pour avoir un sentiment d’accomplissement et de réussites à la fin de notre voyage.

Voyager sans but = Errance

À court terme, ça peut être amusant de voyager sans but, se laisser aller au rythme des rencontres et des imprévus. C’est ce que j’ai choisi, je regrette rien. De cette façon, ça explique plusieurs expériences que j’ai vécu, mais également d’innombrables aventures que je n’ai pas vécu. En raison, d’un manque de conviction dans mes actions menant à mes objectifs et de prise de décision parfois lente ou trop rapide.

Mon conseil, par expérience : À long terme, sans but ou en perdant vos objectifs de vue, votre voyage pourrait se dérouler de façon inatendu. Les mauvaises habitudes travaillent contre nous à long terme… Ce qui arrive régulièrement à de nombreux voyageurs de l’Ouest Canadien. hihi

Mon expérience personnelle

Mon but était de découvrir avec ma meilleure amie ce coin de pays si merveilleux et rencontrer des nouvelles personnes du monde entier. Avec du recul, je dirais que mon but n’était pas de qualité. J’aurais dû choisir un but plus personnel, plus précis. Il est très important de savoir pourquoi nous faisons les chose si nous voulons attaindre nos objectifs. Pourquoi je veux découvrir mon pays? Pourquoi je veux rencontrer des nouvelles personnes du monde entier?

Mes objectifs étaient de faire du camping, faire des hikes en Alberta et Colombie-Britannique, picker des fruits dans la vallée de l’Okanagan, découvrir des paysages à couper le souffle, faire du snowboard à Whistler et pleins d’autres. Excepté faire du camping et voir quelques paysages, je n’ai atteint aucun de mes objectifs. Pourquoi? Je les ai oubliés et j’ai eu peur en cours de route. À quel moment? Je ne pourrais vous dire, j’étais trop high probablement.

Cependant, je me souviens qu’à plusieurs moments du voyage, j’étais titillé par plusieurs questions : C’est dans quel sens que je vais? C’est dans quel sens que mon voyage va?

J’étais lost.

Pour clarifier, je n’étais pas perdu physiquement, mais mentalement!

Ce sentiment m’a suivie même après mon retour de l’Ouest…

Travel News : Okanagan Lake

J’ai eu l’incroyable chance de visitée la vallée de l’Okanagan lors de ma traverse du Canada de l’Est à l’Ouest en 2018.

Je vous partagerai, au cours du mois d’août, mes aventures de l’an dernier dans cette merveilleuse vallée.

Je vous invites à vous abonner pour davantage ou suivre hellobc sur instagram 🙂

Me : looking in the mirror:

“The woman you are becoming will cost you people, relationships, spaces, and material things. Choose her over everything.”

unknown

Très longtemps, trop longtemps, j’ai choisi des pensées faibles de valeur, tel que l’anxiété, le manque d’attention, les relations toxiques, l’alcool, la drogue et autres, plutôt que de tout simplement me choisir. Je regrette cette partie de ma vie, où j’ai perdu mon temps si précieux à parcourir ses pensées futiles. Il y a 10 mois, je me suis choisie. Lorsque je vous écris, je me choisis. Puis, vous voulez, je vous dis? Demain, je me choisirai encore.

5 am : Someone once told me…

“Someone once told me to always live for the little things in life. Live for 5am sunrises and 5pm sunsets where you’ll see colours in the sky that don’t usually belong. Live for road trips and bike rides with music in your ears and the wind in your hair. Live for days when you’re surrounded by your favourite people who make you realise that the world is not a cold, harsh place. Live for the little things because they will make you realise that this is what life is about, this is what it means to be alive.”
-unknown

Carnet de voyage 2018: Comment j’ai déboulé jusqu’à l’Ouest? (Suite)

Cher lecteurs et lectrices, voici mon billet donnant suite à Comment j’ai déboulé jusqu’à l’Ouest.

Mon billet précédent se concluait par mes aveux tordus concernant sur le wknd du 14-15 juillet, le wknd avant mon 18e anniversaire et mon départ pour mon premier voyage.

Débouler direction mon 18e anniversaire

16-17juillet : on fête mon anniversaire (à l’avance) en famille à La cache à Maxime à Scott. Fucking mémorable grâce à ma super Maman d’amour. En soirée, je suis de retour à Québec avec Alison pour fêter en ville mon 18e anniversaire. Une tournée des bars qui aboutit à la Ninkasi. (Désoler aux barmans qui m’en veulent encore d’avoir cheat sur mon âge tous les mois précédents mon 18e anniversaire…huhu)

//www.instagram.com/embed.js

Débouler le 18 juillet direction Montréal

Je me réveille encore drunk et high de la veille, je me dépêche de retourner chez Alison. Arrivée chez Alison, aucune idée d’où elle est. Je text ses amies pour m’informer de sa localisation puisque notre amigo express direction Montréal est dans 30 min! Je suis chez elle avec tous ses bagages ouverts, devant moi quand je reçois un appel. Elle m’annonce qu’elle est chez une queue, pu le temps de revenir chez elle, que je dois prendre ses bagages (les finir également ahaha), prendre mes bagages et me call un taxi direction notre amigo express : où nous nous sommes finalement rencontrer avec le pire hangover juste à temps pour notre lift. (C’est la seule expérience du voyage que j’ai bien géré. No jokes)

//www.instagram.com/embed.js

Débouler le 19 juillet direction l’Ouest

Dans la nuit du 18 au 19, je suis sortie pour la première fois : dans les bars de Montréal (Mon préféré : L’Escalier – Bar culturel ), les danseurs du Stock Bar et la Petite Grenouille. Je spécifie la p’tite gre parce que j’y est perdu mon téléphone portable. Nouvellement 18 ans, à quelques heures du départ pour mon premier voyage, JE PERD MON FKG TÉLÉPHONE. Pas d’autres choix que de partir sans téléphone. (Je vais le récupérer plus tard dans mon voyage et les circonstances sont genre…WTF. À suivre) lol.

//www.instagram.com/embed.js

Finalement, en après-midi, on rencontre Djé Sauvage, notre ami, guide et chauffeur de Montréal à Calgary. C’est un départ!!!